Taking too long? Close loading screen.
Sélectionner une page

Izna – votre allié

Comment j’ai réussi à guérir de la dépersonnalisation ?

Peu de gens savent ça à propos de moi car c’est une histoire personnelle. Une histoire que j’ai vécue pendant presque 3 ans et demi. 3 ans et demi de désastre total pour la raison suivante : je vivais dans la Dépersonnalisation !
Vous savez probablement ce que sait puisque vous êtes ici. Jusqu’à maintenant, je l’a gardais pour moi. Je n’osais pas en parler. Aujourd’hui je sors de mon silence, car il est temps de vous dévoiler ça pour un BUT précis : vous montrer que j’ai vécu la même chose et que j’ai réussi à m’en SORTIR TOTALEMENT !

L’ÉLÉMENT DECLENCHEUR

Un jour, je me réveil après seulement 3h de sommeil pour aller passer mon examen (40 km de chez moi). Je prends le train en retard et oublie ma carte de transport. Le contrôleur passe et me met une amende. Je suis sous l’emprise totale du stress à ce moment-là. Pour me détendre, j’achète une boisson gazeuse bourrée de sucre et un petit pain.
Vu que je suis en retard, je descends très vite du train et cours vers l’établissement pour passer mon examen. Je suis stressé, fatigué, en retard et en plus j’ai bu 2 Coca-Cola remplis de sucre raffiné et mangé un pain au chocolat. Peu importe ma condition, je décide de courir comme un athlète. La distance entre le train et l’établissement est de 2 KM.
Durant la course, j’ai l’impression de dormir. Je me sens trop bizarre. En fait, j’avais le même état qu’une personne atteinte de dépersonnalisation : un état de non-réalité. Je trouvais ça normal au début. J’arrive à l’établissement et les surveillants me disent que je commence 1h avant à cause d’un prof absent : je n’étais pas en retard. Alors je sors prendre l’air et remarque que j’ai toujours cette sensation bizarre.

ÉTAT NORMAL À DÉPERSONNALISATION

Je ne comprenais pas ce qui m’arrivais. C’était super bizarre. J’avais la sensation d’être constamment dans un rêve. Le monde extérieur était devenu irréel. J’avais l’impression d’être tombé dans une sorte de prison transparente.
Je me mettais des claques, me secouer la tête, me mettais de l’eau froide sur le visage, mais rien ne marcher ! Putain c’était TROP désagréable ! J’aurais préféré qu’on me coupe un bras plutôt que de ressentir ça !

J’ÉTAIS MORT !

J’observais mes amis, mes proches et les gens que je croissais et j’avais l’impression qu’ils n’existaient pas. Que je n’existais pas. Plusieurs fois j’ai tenté d’en parlé à mes proches de ce qui m’arriver, mais je ne l’ai jamais fait.
J’avais trop peur qu’ils me prennent pour un fou. Et je pensais VRAIMENT que j’étais en train de devenir un fou ! Quelque semaine plus tard, j’ai fait des recherches sur Internet et je suis arrivé à comprendre ce qui m’arrivait.

LA DÉCOUVERTE EFFRAYANTE

Quand j’ai lu les symptômes, j’ai compris. J’étais atteint de la Dépersonnalisation/déréalisation. C’est comme un médecin qui vous annonce que vous avez le cancer.
C’était pareil ! J’étais foutu. J’ai commencé à croire que j’allais y rester. Que ça allait durée pour toujours. Mais je ne pouvais pas accepter ça.

PRISE DE CONSCIENCE

Au début, quand j’ai découvert la DP et que j’ai lu ces messages effrayants que vous connaissez sûrement, comme celle des personnes atteintes de dépersonnalisation depuis 20 ans et d’autres qui affirmez que c’était impossible de guérir et qu’il fallait accepter de vivre avec !
En plus de ça, rares étaient les personnes qui témoignés leur guérison complète. Je ne pouvais pas y croire. La dépersonnalisation était devenue comme un cancer. Comme s’il fallait avoir de la chance pour guérir.Tous ces messages me poussaient à baisser les bras.
Elles me poussaient à croire que je devais apprendre à vivre avec. MAIS comment accepter de vivre dans un rêve éveiller pour toujours ? Comment accepter d’avoir cette sensation d’irréalité au quotidien ?
C’était impossible pour moi. Je ne pouvais pas accepter ça ! J’étais jeune et j’avais toute une vie qui m’attendait. Et c’est sûr que je ne l’a voyait pas au côté de ce foutu état d’irréalité ! J’avais bcp de rêves et d’objectifs à réaliser. Donc j’ai fini par comprendre que je devais faire quelque chose. Sinon j’allais vraiment y rester pour toujours et mettre en péril mon bonheur.

LE DÉBUT DE LA FIN

Après des mois de frustration, d’irréalité, de sommeil éveillé, de dépression permanente, j’ai pris la décision ferme de GUÉRIR ! Pour ce faire, je devais arrêter de me plaindre et me focaliser sur le plus important : comment guérir à 100% ? Donc j’ai commencé à bouquiner des livres en français, en anglais qui parlent un peu de tout.
J’ai testé plusieurs stratégies, dont certaines qui marchaient et d’autres qui marchaient peu. Et après des mois de recherche, les résultats ont commençaient à venir. Aujourd’hui je suis totalement guéri. Il n’y a plus aucune trace de dépersonnalisation dans mon esprit. Plus aucune sensation d’irréalité.
Tous les symptômes ont disparu et j’ai retrouvé mon état normal. Mais ma guérison ne s’est pas faite instantanément. Elle est arrivée petit à petit. J’ai dû travailler sur moi, sur mes habitudes, sur ma façon d’agir et de penser. C’était vraiment dur, mais la récompense était au bout. Aujourd’hui plus aucune trace de la DP, de sensation d’irréalité, de dépression ou de fatigue constante.
Toutes les méthodes que j’ai assimilées et appliqués ont non seulement contribué à ma guérison, mais en plus de ça elles m’ont permis de mettre en place de bonnes habitudes. Je mange mieux, je stresse peu, je fais beaucoup de sport, car j’adore ça, je dépasse mes peurs, je suis plus courageux, plus heureux et plus épanoui.
Aujourd’hui je suis pleinement éveillé et capable de profiter du moment présent sans me soucier de l’avenir. La DP m’a appris que la vie est précieuse et qu’il faut la vivre à 400 km à l’heure ! Merci Dépersonnalisation.

À VOTRE TOUR

Je veux que vous aussi pussiez foutre à la porte cette PUTAIN de dépersonnalisation. Vous ne méritez pas de vivre ainsi. Si vous êtes dans cet état, je sais ce que vous ressentez. C’est effrayant et difficile à vivre.  Et c’est bien pour ça que moi, Izna, allié et le pire ennemi de votre Dépersonnalisation,  je veux votre guérison.
Durant les mois qui viennent, nous allons travailler ensemble pour vaincre votre dépersonnalisation. Si vous êtes motivé et déterminé à enclencher votre guérison une bonne fois pour toutes et que vous souhaitez retrouver votre état normal et ressentir la vie à 100%, vous êtes au bon endroit.
Sur ce site, vous pouvez accéder à des centaines de vidéos et articles où je donne des conseils, des stratégies, des exercices qui vont vous permettre de guérir de la dépersonnalisation. Ma promesse est simple : si vous appliquez les conseils que je partage sur ce site, vous allez TOTALEMENT guérir.
Dès maintenant, vous pouvez commencer à écrire votre lettre d’adieu à la Dépersonnalisation, car elle ne tardera pas à dégager vite fait bien fait !
– Izna, meilleur allié et le pire ennemi de votre dépersonnalisation.